Carayol.org

Where the sailor spends his hard-earned pay

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Le Perdant

 

Wir schwören, daß wir uns rächen wollen -

wo wir ein Mädchen finden, soll sein rotes Blut fließen.

(Grimm)


La célébration organisée au solstice d'été par ce lointain bordel m'avait dès longtemps été vivement conseillée, sur la foi de ma réputation d'athlète. Déçu par mes récentes expériences génésiques, trop tôt convaincu d'avoir connu toutes les femmes dignes de me recevoir, je décidai de me fier à cette semi-légende qui me promettait frisson.

Dans la profonde salle d'un ancien donjon, je fus mené, au côté des autres clients, par une troupe de gomorrhéennes masquées, nos gardiennes. Quand le soleil atteignit son zénith, apparaissant au-dessus du toit naguère effondré et brûlant soudain les antiques pierres du donjon, on nous ordonna de marcher sans faillir à travers la vaste salle jusqu'à ce que nos jambes ne nous pussent plus porter : alors, au fur et à mesure des abandons, nous serions portés auprès des cinquante courtisanes du lieu. Les premiers défaillants se verraient attribuer les filles les plus repoussantes, nous informa-t-on, tandis que les vigoureux pouvaient prétendre à des jouissances nonpareilles, et le grand vainqueur à la possession d'une sublime et redoutable pucelle. Quel que fût le résultat de l'épreuve, obligation était faite à chacun de tirer plaisir de la catin dont sa virilité le rendrait digne.

À la fin de l'après-midi, on voyait déjà faiblir les plus mûrs d'entre nous, et les gomorrhéennes se munirent de fléaux pour punir ceux qui ralentissaient leur marche ou trébuchaient : certains de toute évidence avaient présumé de leurs forces ou bien, en insatiables libertins (que nous étions tous), avaient passé les nuits précédentes à besogner des filles de rien au lieu de se préserver dans l'attente du solstice. Ce fut ce moment que choisirent les cinquante putains pour se montrer dans la galerie de l'étage supérieur, offertes à nos regards, indemnes de toute parure : sur ma gauche se trouvaient les filles destinées aux faibles qui abandonneraient les premiers, et devant leur laideur et l'effroi qu'elles inspiraient je m'empressai de détourner les yeux vers la droite ; je compris alors l'extrême sévérité des tenancières du bordel, car seules les dix dernières filles me paraissaient avoir des appas véritablement propices à l'amour sensuel. Je décidai de m'inscrire à tout prix parmi les plus valeureux héros de cette terrible joute, et cette ambition fut décuplée quand j'admirai la jeune vierge destinée à celui qui parviendrait à rester debout après l'abandon de tous, celle-là que j'entendais certains appeler extatiquement l'Ultime : elle était une impérieuse incitation au plaisir voilée d'une innocence sans fard. Son visage ne peut recevoir d'autre qualificatif que celui de vénérien, et ses traits sans vice semblaient se redessiner dans les courbes de son corps ; chaque parcelle en semblait animée d'une volonté propre de provoquer la passion, si bien qu'on eût dit d'un portrait dangereusement impressionniste, menant à la seule idée de volupté.

La révélation des visages disgracieux dont étaient affublées la plupart des courtisanes donna un surcroît de courage aux prétendants les plus diminués, et ce n'est qu'au crépuscule qu'un homme s'effondra et fut désigné comme premier client effectif. Tout en continuant de marcher, en contrôlant ma respiration qui à ma grande inquiétude devenait oppressée, j'observai la créature dont ce malheureux allait être contraint de prendre du plaisir : je voyais comme en cauchemar son visage bossu, les lèvres tombantes de sa vulve toxique et les chairs hérissées sur sa croupe impraticable.

Nombreux furent ceux qui abandonnèrent dans les heures qui suivirent malgré la certitude du châtiment, et j'entendais souvent les cris de douleur des pauvres clients pris entre les cuisses de ces effroyables harpies ; dans ces conditions, les marcheurs avaient tendance à oublier la compétition, à engager la conversation entre eux malgré le silence imposé par les gomorrhéennes. J'entendis notamment des habitués de cette fête s'émerveiller de la grâce de l'Ultime : celles des années précédentes n'avaient pas cette surnaturelle apparence de pureté et, fussent-elles réellement inviolées, un éclair joyeux dans leur maintien trahissait leur véritable nature de demi-vierges. On soupçonnait même que l'Ultime de cette année 19** ne fût pas ici de son plein gré, tant elle paraissait étrangère à l'irrémédiable séduction qu'elle exerçait.

Je parvins tant bien que mal à marcher jusqu'à l'aube, noyant douleur et humiliation dans les promesses naïves d'un plaisir illimité. Nous n'étions plus qu'une quinzaine, et je vis le rythme des défections s'accélérer encore car beaucoup se pouvaient satisfaire des récompenses accordées à ce stade de la partie.

Enfin nous ne fûmes plus que deux hommes sur le champ de bataille. La présence de l'autre paraissait incongrue tant son visage doux et souriant trahissait l'inverti ; mais au fil de nos déambulations, j'aperçus que son regard était d'un homme qui aime les femmes, et sait les aimer mieux encore. La sympathie que j'éprouvai dès lors pour lui (car il existe une fraternité méconnue entre les hommes qui se savent véritables amateurs de femmes) me consola quand je décidai d'abandonner après m'être senti fléchir. Mais il venait de me devancer sans que je m'en rendisse compte : les gomorrhéennes ouvrirent les lourds volets antiques sur un soleil jeune et fier qui me désigna champion du solstice.

On me mena, le long d'un corridor où se confondaient râles agonisants et soupirs satisfaits, jusqu'à la chambre où m'attendait l'Ultime. La voir ainsi offerte me rendit toute vitalité, et j'exprimai mon immédiate détermination à exsanguer cette splendeur. Mais elle m'intima un repos, qui ne pouvait il est vrai qu'améliorer sa stupeur à venir devant la mâle férocité. Une mauvaise surprise était exclue puisque l'on m'avait certifié que la porte serait fermée de l'extérieur pour plusieurs dizaines d'heures.

 

Mon éveil s'accompagna du souvenir hypnotique d'une douleur nocturne. Ressentie par moi ? Je soulevai le drap, dévoilant l'absence de l'Ultime aussi bien que les larges traces brunâtres d'un sang presque séché : l'avais-je prise en somnambule, comme sous l'influence d'un succube joueur ? Mais non : la souillure trouvait sa source entre mes cuisses, où un moignon de phallus témoignait de l'opération pratiquée.

Fuyant ce lupanar menteur, vidé de ses occupantes jusqu'à la saison prochaine, fuyant l'anathème solaire, je maudissais dans mon errance l'été, l'amour, et je hurlais à la trahison.