Carayol.org

Where the sailor spends his hard-earned pay

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Colloque

Le fantastique et la science-fiction en Finlande et en Estonie

 

Colloque organisé par la section d'estonien et la section de finnois de l'INALCO, le Centre d'étude de l'Europe médiane (CEEM – INALCO), l'Institut finlandais et le CIEH & CIEFi – Sorbonne nouvelle

 

Paris, 19 et 20 novembre 2010

 

Les littératures de l'imaginaire (fantastique, science-fiction et merveilleux) constituent un terrain relativement neuf dans le domaine de la littérature comparée. Si depuis quelques années il semble que la critique universitaire ait commencé de s'intéresser à ces littératures considérées comme marginales, l'angle comparatiste n'est guère intervenu pour enrichir la réflexion sur leurs formes et leur propos, alors même que ces genres s'y prêtent particulièrement.

En effet, le statut de ces littératures dans ces pays interroge de façon particulièrement aiguë les problématiques de la réception et de la définition des genres. Quelle est la position, en termes de légitimité ou de recevabilité, des littératures de l'imaginaire ? Quelles instances les scrutent et en valident les produits ? Quel spectre couvrent précisément les termes employés en français, en estonien et en finnois pour désigner le fantastique ou le merveilleux ?

Les participants au colloque seront également invités à s'interroger sur les dimensions européenne et nationale de ces genres. Ces différentes littératures ont-elles adopté des modèles différents, émanant de domaines culturels où fantastique et science-fiction abondent, comme les États-Unis ou la Russie soviétique et post-soviétique, ou existe-t-il partout un modèle dominant commun ? Le fantastique et la science-fiction sont-ils également enracinés dans les traditions littéraires locales et le folklore, acquérant ainsi des caractéristiques spécifiquement nationales ? Quelles sont les tendances en matière de traduction (de l'anglais, du russe ou d'autres langues) et comment ces tendances contribuent-elles à la perception de ces genres en France, en Estonie et en Finlande ?

Dans le cadre d'une analyse « métacritique », on pourra s'interroger sur le rapport des courants se réclamant du postmodernisme (ou d'autres valeurs de rupture vis-à-vis du projet littéraire moderne) avec la dominante imaginaire telle qu'elle est illustrée par ces genres, regroupés parfois en France sous l'étiquette de « fiction spéculative ».

Nous proposons de discuter ces questions à l'occasion d'un colloque qui se tiendra à Paris en novembre 2010. Les communications, d'une durée de vingt minutes, pourront être présentées en français ou en anglais. Le titre de la communication (20 minutes) et un résumé de 250 à 300 mots doivent être envoyés avant le 16 mai 2010. Les organisateurs feront connaître les communications sélectionnées avant le 31 mai 2010.

Les résumés doivent être envoyés, ainsi que d'éventuelles questions, à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. et Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .

 

Ce colloque se veut ouvert au grand public : aucune présentation de ne demandera pour être comprise de connaissances techniques en littérature... Si vous êtes curieux de découvrir les traditions fantastiques de ces deux pays dont la littérature est bien trop peu traduite en France, n'hésitez pas à venir.

 

PROGRAMME

 

Vendredi après-midi

14h : ouverture

14h15 : Jaak Tomberg : La science-fiction et la représentabilité de l’Autre (en anglais)

14h45 : Andrus Org : La fiction fantastique dans la littérature estonienne : genres et poétique du texte (en anglais)

15h15 : café

15h30 : Sven Vabar : Mehis Heinsaar et le proto-fantastique (en anglais)

16h : Jean-Pierre Minaudier : Histoire, politique et fantastique dans Mees, kes teadis ussisõnu

16h45 : Michel Meurger : La Fiancée du loup et l'enracinement spatio-temporel du merveilleux.

17h15 : conclusion de la journée

17h30 : pause café

18h : rencontre avec Indrek Hargla

 

Samedi matin

10h30 : Tanya Tynjälä : La science-fiction écrite par des femmes en Finlande

11h : Merja Leppälahti : Le Kalevala et la littérature fantastique finlandaise (en anglais)

11h30 : Markku Soikkeli : La nostalgie pastorale dans la science-fiction finlandaise (en anglais)

 

Samedi après-midi

14h15 : Eliisa Pitkäsalo : Traduire le programme éco-politique de Sarasvatin hiekkaa de Risto Isomäki (en anglais)

14h45 : Martin Carayol : Le voyage sans repère dans les œuvres de Maarit Verronen et Jyrki Vainonen

15h15 : pause café

15h30 : Irma Hirsjärvi : La médiation du genre fantastique et son fandom en Finlande (en anglais)

16h : Katja Kontturi : Donald Duck — une bande dessinée fantastique ? Le fantastique dans La Quête du Kalevala de Don Rosa. (en anglais)

17h : rencontre avec Johanna Sinisalo

18h : cocktail

 

 

Vous pouvez trouver sur le présent site, au chapitre des traductions, de nombreux textes fantastiques auxquels il sera fait allusion durant le colloque (toutes les traductions proposées relèvent du fantastique, à part les extraits de romans des Finlandais Juhani Aho et L. Onerva). Je vous recommande notamment les textes de Johanna Sinisalo et Indrek Hargla, puisque ces auteurs viendront nous parler de leur travail. Un autre texte d'Indrek Hargla est disponible sur le site litterature-estonienne.com.